Conseils pour réussir son déménagement à la retraite.

Soumis par Pierre Degand le mer, 27/05/2015 - 17:03
Déménager à la retraite.

Selon une étude récente, un Français sur trois envisage de passer sa retraite à l’étranger. Ils sont finalement 2% à réellement faire le pas. C’est sans doute une bonne illustration que ce n’est pas une décision à prendre à la légère. Vous découvrirez ci-après quelques conseils à suivre si vous envisagez de déménager.

Deux autres articles sur ce blog traitent déjà du sujet: Déménager à la retraite, bonne ou mauvaise idée ?  A la retraite, déménager ou aménager ?  
Vous pourrez découvrir les motivations qui poussent à déménager, et combien de retraités déménagent. Vous constaterez que la solution réside souvent dans l’aménagement du domicile actuel.

 

Evitez de déménager au cours de la première année de la retraite.

A moins qu’un projet de déménagement ait été mûri et planifié de longue date, il vaut mieux attendre un an ou deux avant de faire le pas.
La période de transition (1) à la retraite dure en moyenne deux ans. C’est une période pendant laquelle le jeune retraité doit construire ses nouveaux repères, faire un travail sur lui. Au cours de cette étape, il est conseillé de ne pas s’engager dans des activités chronophages et auxquelles il serait difficile de se soustraire. Déménager au cours de cette phase, c’est mettre à mal un des derniers repères qui restent, c’est accroître son stress pour un bon moment.

Ménagez votre couple.

Le passage à la retraite est stressant pour le couple. Un déménagement à cette période rajoute une dose supplémentaire de stress.
Marie-Paule Dessaint (2) dresse une liste de points d’attention avant de faire le pas.

• Redéfinir ou reconstruire son identité. Qui êtes-vous ? Quelles sont vos valeurs ? Vos besoins ? Vos rêves ?
• Consolider le couple. Quelles activités comptez-vous vivre à deux, seul ? Est-ce que votre nouvel environnement vous permettra de vivre cette vie ?
• Posez-vous la question : pourquoi vous déménagez ?
• Quels sont les avantages de votre vie actuelle ? Que souhaitez-vous quitter ?

Si une de vos motivations est de vous rapprocher de vos petits-enfants et/ou de vos parents. Projetez-vous dans l’avenir.  Dans 10 ans, vos petits-enfants auront-ils encore besoin de vous ? Ne souhaiterez-vous pas  être en contact avec d’autres générations ? Et vos parents, s’ils sont en perte d’autonomie, serez-vous capable d’assumer seul ?
 

 

Votre décision de déménager à la retraite doit reposer sur au moins 3 critères.

Les retraités français sont par exemple très largement attirés par le Portugal. Rendez-vous  à un salon des seniors en France, vous le constaterez par vous-même. Limiter ses critères de choix à la fiscalité et au soleil est un peu réducteur. Posez-vous les questions suivantes : puis-je vivre dans un pays où je ne maîtrise pas la langue ? suis-je prêt à prendre le risque de vivre en vase clos entre « expats ». Que vais-je faire si mon conjoint est gravement malade ou décède? Toutes ces questions ont encore plus de sens si vous avez tout vendu pour partir. Gardez  bien à l’esprit l’exemple de la Côte d’Azur, beaucoup de seniors  ont décidé d’y passer leur retraite. Il y a actuellement beaucoup de personnent qui souffrent d’isolement car elles ont perdu leurs repères et leurs racines.

`

Ne déménagez pas trop vite dans un logement plus petit.

Si vous n’avez pas déterminé avec votre conjoint les projets/activités communs et personnels, votre nouveau logement risque de ne pas être adapté à vos nouveaux hobbies. Vous n’aurez peut-être pas la possibilité d’y aménager vos espaces propres.

 

Ne revendez pas trop vite votre maison afin d’opter pour un appartement.

Vous risquez comme dans le point précédent de vous retrouver avec un logement inadapté quand vous serez en mode retraite. Vous étiez sans doute fatigué et lassé de tondre la pelouse. A la retraite, ça peut se transformer en moments de plaisir. Vous pourriez aussi transformer votre pelouse en potager ? Installer une piscine, prendre des chèvres pour le plus grand plaisir des petits-enfants.

 

Ne partez pas « trop loin » à la ville, à la mer à la montagne…

Si on y a des repères, l’idée est tentante. Il est cependant conseillé de ne pas trop s’éloigner de sa famille, de ses amis de longue date, de ses centres d’intérêts. Un endroit de rêve où on se sent prisonnier peut rapidement se transformer en prison dorée. Projetez-vous aussi dans l’avenir, comment allez-vous gérer les premiers petits soucis de santé ? Attention aussi aux vacances éternelles, cet endroit de rêve l’est peut-être en été, mais l’hiver? Pensez au face-à-face conjugal. Souvent l’intégration est difficile auprès de la population locale à la retraite.  A la retraite, on ne repart pas à zéro aussi facilement. Il n’y a plus d’employeur pour fixer un cadre, reconstruire un réseau social. Il n’y a plus d’enfants scolarisés et donc plus de parents qui sont souvent parmi les premiers nouveaux amis qui facilitent l’intégration.

 

Réfléchissez avant de transformer votre maison de vacances en nouveau domicile à la retraite.

Attention aux images d’Epinal de la maison de famille. Vous y avez certainement vécu des jours heureux. N’oubliez pas que les petits-enfants grandissent, que les couples se font et se défont. Pensez aux longs mois d’hiver, le village animé que vous connaissez risque de tomber  en léthargie. Si vos voisins directs sont aussi en seconde résidence,  le quartier va rapidement changer d’aspect, une fois les volets fermés.  La situation idéale, mais, évidemment coûteuse, est de partager son temps entre le domicile et la seconde résidence. Attention cependant à ne pas décrocher d’un point de vue social, il faut veiller à avoir des activités associatives des deux côtés.

 

Testez pendant 6 mois votre destination de rêve.

C’est le conseil par excellence, idéalement ne choisissez pas les mois les plus ensoleillés. Testez par exemple la fin de l’été et le basculement vers l’hiver. Rencontrez des retraités qui ont décidé de s’installer dans la même région. Organisez une fête de famille, vous verrez très vite si vous pourrez compter sur les visites régulières de vos proches.

 

 

Vous trouverez ci-après quelques articles liés au sujet:
Déménager à la retraite, bonne ou mauvaise idée ? 
A la retraite, déménager ou aménager ?  

Des conseils et témoignages utiles sur le site de Marie-Paule Dessaint

Pierre Degand
Sequoia Ways

 

(1) La période de transition couvre en moyenne les deux premières années de la retraite. C’est la période pendant laquelle le jeune retraité fait le deuil du travail. Il est conseillé de ne pas prendre d’engagements majeurs pendant cette période. Pour en savoir plus :

(2) Marie-Paule Dessaint, Une retraite heureuse ? ça dépend de vous !, Flammarion Québec. 

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.