Soumis par Pierre Degand le ven, 16/04/2021 - 10:36

Un article du magazine :  :  fifty&me  : Et si la vie commençait à 50 ans ? 

Un sujet intéressant que celui du droit de vieillir sans devenir « vieux ».

Dans cet article on s’interroge sur le fait que le mot « vieux » serait-il devenu une insulte ?  En quelque sorte, une justification à se camoufler derrière ce que l’on pourrait appeler le printemps éternel.

La réponse donnée fait référence à ce que chantait Félix Leclerc : “Ce n’est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne de vieilles pommes”. 

Et de s’interroger ensuite sur le fait que nous pourrions devenir de vieux pommiers, transmetteurs de fruits exquis ? 

Ce qui donnerait l’envie de vieillir, et d’ajouter : une vieille qui s’émerveille, c’est beau, non ? Quel beau message, n’est-ce pas ?

Sur le vieillissement on y retrouve d’excellentes références telles que :

Le bonheur de vieillir se conquiert.

On devient vieux lorsqu’on refuse de vieillir

Dans cet article, on y insiste sur le fait que devenir vieux cela se prépare (c’est ce que l’on propose chez SEQUOIA) . Il y a une référence au fait de pouvoir mesurer à quel point une vieillesse rayonnante est le fruit de tout un travail de conscience et de lucidité, qui se prépare très en amont

C’est tout l’intérêt de prendre soin de soi physiquement et psychologiquement.

On y retrouve le témoignage de Chantal 59 ans, sur le sujet « Je ne me déglingue pas, je me transforme ». On y découvre également une belle approche de la ménopause. 

Des titres qui inspirent :

J’enlève « mes » masques 

Je me connecte à la joie 

J’entre dans la ronde du Vivant 

Article à découvrir sur Fifty and Me Magazine ici