Soumis par Pierre Degand le mer, 11/25/2015 - 09:47
le bénévolat Séquoia Ways

Quand on parle d’activité à la retraite, le premier mot qui vient à l’esprit est bénévolat. Dans cet article, je vous propose un petit tour d’horizon du sujet. Vous découvrirez que le bénévolat présente parfois des aspects méconnus voire surprenants. Dans cet article, j’utiliserai aussi bien le terme bénévolat que volontariat.  Ce dernier est souvent utilisé dans le cadre d’une organisation. Le mois prochain, un autre article sera consacré aux  conseils pour réussir dans le bénévolat.

 

Le bénévolat, c’est comme le travail, c’est bon pour la santé.

Le bénévolat est utile pour la société et l’est tout autant pour le bénévole. Des études américaines et canadiennes ont démontré  l’existence d’un lien direct entre la pratique d’une activité bénévole et l’amélioration du bien-être physique et psychologique.  Chez

les seniors en particulier, les bénévoles auraient un taux de mortalité et de dépression plus faible et de meilleures capacités fonctionnelles.  Faire du bénévolat permet à un retraité de se sentir utile, mais aussi de sortir de chez lui, de rencontrer de nouvelles personnes, de s’épanouir dans de nouveaux projets. Nous le verrons plus loin, le bénévolat n’est pas l’apanage des retraités. Une étude suisse a démontré que les personnes professionnellement actives engagées dans le bénévolat, jouissent aussi d’une meilleure santé que les autres travailleurs et sont plus satisfaites de l’équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle.

 

Le bénévolat rien que pour les seniors ?

C’est un cliché, tous les bénévoles ne sont pas des seniors. Un participant à une formation de préparation à la retraite m’a un jour dit : « pas de bénévolat pour moi, je ne veux pas me retrouver entre retraités». Dans la pratique, on est bien loin de cette idée reçue. En faisant du volontariat, vous vous engagerez dans une démarche intergénérationnelle. En Belgique, un bénévole sur 4 a plus de 60 ans(1). Les seniors ne sont donc pas surreprésentés dans le secteur du volontariat. Cet effet loupe provient certainement du fait que 50% des responsables associatifs sont des retraités (2) et que pour des raisons évidentes de temps disponible, les prestations des retraités sont plus longues et fréquentes. Cependant, depuis peu, on constate une diminution du taux d’engagement des seniors en France (2). Cette diminution est à mettre en relation avec la solidarité familiale (la fameuse génération sandwich), et le nombre croissant de seniors qui travaillent à la retraite.  Le durcissement des conditions de départ va à terme également  avoir un impact.

 

Qui fait du bénévolat et à quelle fréquence ?

D’après La Fondation Roi Baudouin, 12,5% de la population fait du bénévolat.  Ces 1 .166.000 personnes prestent au total 221 millions d’heures. Cela représente 130.000 équivalents temps plein. Globalement, le pourcentage de bénévoles par tranches d’âge est stable : à partir de 75 ans, on constate une diminution forte. En moyenne un volontaire preste 4 heures par semaine. Il existe cependant de fortes disparités. Un volontaire sur deux effectue  quelques prestations par an, l’autre moitié des prestations hebdomadaires. Seulement 2,1% des bénévoles sont actifs chaque jour.  58% des bénévoles ont un diplôme d’enseignement supérieur, le niveau de formation influence aussi la nature des fonctions exercées. De manière générale, il y a une surreprésentation des hommes dans les activités dirigeantes.

 

En conclusion, le bénévolat c’est bon pour la santé et on peut le pratiquer à la carte. Contrairement aux idées reçues, toutes les classes d’âge s’investissent dans le bénévolat, en d’autres mots, c’est aussi une activité intergénérationnelle. Un prochain article vous conseillera dans le choix de vos activités de bénévolat et brossera un aperçu des « bénéfices » qu’en retirent les bénévoles.

 

Vous trouverez ci-après quelques articles liés au sujet:

Qui sont ces retraités qui travaillent ? Pourquoi les entreprises les engagent ?

Entreprendre à la retraite, pourquoi pas ?

 

Pierre Degand

Sequoia Ways

 

(1) Fondation Roi Baudouin,  « le volontariat en Belgique, chiffres clés et analyse » octobre 2015.

(2) France Bénévolat, « l’engagement bénévole des seniors : une implication réfléchie » janvier 2015.

 

Commentaires

Portrait de André Robberechts

En tant que photographe retraité je m’autorise à déclarer qu’il n’y a pas photo. Le bonheur n’est pas que dans le pré. Il est aussi dans le bénévolat. Je le vérifie chez moi et chez mes amis.
Portrait de Pierre Degand

Bonjour André, Merci pour ton commentaire

Ajouter un commentaire