L'impact de la retraite sur la mémoire

Soumis par Pierre Degand le lun, 27/09/2021 - 07:35

« « Ah, vivement la retraite ! », entend-on parfois : finis le stress et le rythme imposés par le travail. »
C’est ainsi que commence cet article rédigé par l’observatoire B2V qui part du présupposé présenté comme généralisé que la retraite est forcément signe de libération.
En un sens , ce n’est pas faux  mais pas toujours vrai ! La nuance s’impose car nous ne savons pas quel échantillon du public a été interrogé….
La retraite peut être vécue différemment selon les circonstances de mise à la retraite :
- licenciement , fermeture d’entreprise qui vont certainement affecter la confiance en soi et en l’avenir  et donc freiner, un nouveau départ vers de nouvelles connaissances.
- désir de quitter prématurément, un milieu de travail qui a apporté souffrances psychologiques ou physiques tant il est vrai que bien peu d’entreprises prennent au sérieux la question du vieillissement actif sur les lieux de travail. Le choc psychologique entraine alors une dévalorisation du travailleur à ses propres yeux.

De tels « mauvais » départs vont certainement influencer le redémarrage plus ou moins rapide vers de nouveaux centres d’intérêts qui exigeront un sursaut et aideront à accepter l’idée stimulante que bien des choses s’offrent encore soit en se mettent au service de la société ou à son « propre » service . Il n’est en effet alors pas illogique de réfléchir à ce qu’on aurait voulu faire et qui reste accessible !

Nous ne sommes pas tous égaux , l’éducation reçue , le goût de l’étude quelle que soit la formation de base , le milieu familial et professionnel , la santé , les attentes du partenaire sont  autant de facteurs qui vont jouer sur la disponibilité et l’envie d’apprendre du neuf ou de se « recycler », faire ce qu’on aurait tant voulu mais que les contraintes ont repoussé à plus tard.

Maintenant il faut reconnaitre que si la diminution des capacités de mémoire n’est pas aussi automatique qu’il n’est dit dans cet article, la pression sociale va jouer un rôle dès lors que l’opinion publique associe « retraite », « vieillesse » et « capacité intellectuelle » de façon quasi automatique. En outre, il est juste de souligner comme le fait l’article, que l’âge que l’on se donne dans sa tête va nous influencer notre désir d’apprendre et de comprendre…

Bonne lecture critique.

Article présenté par Andrée Debrule 

Vous pouvez lire l'article original paru sur Carenews ici : https://www.carenews.com/observatoire-b2v-des-memoires/news/l-impact-de-la-retraite-sur-la-memoire